Les concerts tests auront-ils réellement lieu?

En France seulement deux concerts tests ont été programmés, mais ils sont sans cesse repoussés depuis les premiers calendrier proposés.

Photo d'une salle de Concert

Le Prodiss, le syndicat du spectacle musical et de variété, a écrit lundi une lettre ouverte à Emmanuel Macron pour demander la validation d'un concert-test et pour aider le secteur des musiques actuelles impacté par la crise sanitaire.


Alors que des concerts-tests se sont déjà tenus à Barcelone ou à Amsterdam, ce dossier est devenu un sujet redondant en France. Deux projets sont notamment lancés, à Marseille, au Dôme, sous l'égide de l'Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale, et du Syndicat des musiques actuelles, et à Paris. Pourtant, ils sont sans cesse repoussés depuis les premiers calendriers proposés pour février, puis pour mars. Pour rappel en décembre 2020, c'est déroulé à Barcelone un concert test avec 1000 participants dans une salle contenant 1600 places. Aucune infection n'a été déclarée, de même en Allemagne en août 2020, et aux Pays-Bas en mars avec 1300 personnes.


À Bercy, le groupe Indochine veut participer à l'expérimentation. "On veut le faire, pour aider toute la profession, pour démontrer, comme à Barcelone et Amsterdam, qu'aller dans un concert, ce n'est pas risqué" a expliqué récemment le leader du groupe Nicola Sirkis. Nous sommes prêts, nous attendons le signal des autorités". Le concert était prévu en mars puis repoussé en avril et encore repoussé, il devrait se dérouler le 25 mai prochain.

À Marseille, IAM s'est porté volontaire. "Avec des masques, des jauges adaptées, un concert n'est pas plus contaminant que le métro, le train, l'avion ; on est montés en TGV sur Paris, c'était un 'live' de gens très stressés", avait dernièrement exposé Akhenaton, leader du groupe de rap emblématique. Le concert devait se dérouler en mars puis repoussé plusieurs fois et normalement, il devrait pouvoir se tenir à la fin du mois de mai.

Photo du groupe IAM en concert

Si on prend l'exemple d'autres événements, le festival de Cannes qui devait normalement se tenir le 11 mai cette année, est repoussé au 6 juillet et sans public bien entendu. Autre exemple, le tournoi emblématique de Roland-Garros est lui aussi décalé d'une semaine, et pourra se tenir avec des spectateurs si la situation sanitaire ne s’aggrave pas. Il se déroulera du 24 au 13 juin.


Ces concerts-tests n'entrent pas en ligne de compte pour des réouvertures ou organisations de festivals de cet été (nombre de gros festivals comme les Eurockéennes, ont déjà annulés.), mais pour préparer une éventuelle réouverture des salles de concerts debout cet automne.