WALKING ALONE


Image du projet walking alone

Réalisé en collaboration multidisciplinaire avec Neo Record, Lamadone, Jaag, et Drags Queens & Club Kids, le film Walking Alone utilise comme tram de fond la question soulevée par Platon dans son allégorie de la caverne. Il mettra en perspective l'impact de la société et de ses codes sur l'individu et proposera une anticipation sur la notion "d'être".

Cette fois-ci Neo Record a vu les choses en grand et a souhaité réunir des acteurs de différents milieux avec des idées communes à travers la réalisation d'un projet multidisciplinaire : une performance audiovisuelle mettant en lumière la communauté Queer par le biais d'artistes Drags Queens et Club Kids et donnant la parole à chacun, afin de prendre plus de dimensions tous ensemble.

Le label à commencé à développer ce projet de clip avec Jaag, l’artiste ; Lamadone, le studio de production ; et plusieurs protagonistes de la scène Queer lyonnaise, en alliant les forces et différences de chacun, afin de créer un univers où tout le monde peut trouver sa place et avancer main dans la main.




Qui sont-ils?


Neo Record

image du label Neo Record

Créé par l'association stéphanoise Néodemos, Neo Record est un label de musique créatif et collaboratif qui cherche à mettre en avant des artistes de tous les horizons. Pour pouvoir aller au-delà de la sphère purement productive, le label agis dans le spectre large et pluriel de la culture artistique. Ainsi, chaque sortie musicale est accompagnée d'une collaboration, visuelle dansante ou encore chantante...

Les Trois collaborations qui ont déjà vu le jour avec Neo Record sont :

  • Jaag & Vizionn (design visuel) pour le titre 9AM

  • Flave, Neodemos (projections visuelles) et Mathilde Allemand compagne Voix (chorégraphie) pour le titre Tradigradé.

  • La Flore Blériotte (illustration), Jean-Lou (motion design) pour le titre La Rage, sortit en mars denier.


Le studio Lamadone

Image du studio Lamadone

"Le Studio Lamadone travaille l’image pour le son et le son pour l’image.

En son cœur, les Arts : Plastiques, Acoustiques, Graphiques, Numériques,Électroniques,Éclectiques.

À la Genèse, un concept.

L’esprit imagine.

La matière donne corps.

Le mouvement fait vivre. Le Studio Lamadone crée.

Nous sommes le Studio Lamadone."




Photo de l'artiste Jaag


Jaag

Jaag a débuté et a évolué sur la scène lyonnaise avec le collectif Harem, qu’il a fondé avec sa bande d’amis. Après une année en Autriche où sa musique va se définir précisément, il pose ses valises à Paris, lance le collectif Émulation Seine en janvier 2019, et sort un EP [Deep Space].

Il rejoint la famille Neo Record pour sortir un nouvel EP [9am] en Septembre 2019, dont un premier extrait en collaboration avec Vizionn pour les visuels.





Xersaeï Von Lear

Photo de Xersaei Von Lear

"Gare à vous, car cette femme au visage d’ange est une vraie battante. Forte et indépendante, Xersaeï est une véritable prédatrice. On raconte que dès que vous posez les yeux sur son corps, il est déjà trop tard. Elle sait ce que vous voulez au plus profond de vous et elle saura en tirer profit. Vous ne pourrez lui cacher aucun de vos désirs, car elle s’est déjà enfouie dans votre tête.Xersaeï, c’est cette femme impressionnante dans sa gestuelle et son attitude. Cette personne qui n’a peur de personne et qui n’hésite pas à montrer les crocs pour vous mettre en situation. Elle préfère vous faire peur et vous intimider en amont pour ensuite vous ouvrir son cœur lorsqu’elle vous fait suffisamment confiance. Considérée froide et agressive, elle fait partie de toutes ses badbitchs à la sensibilité absolue. Néanmoins, n’attendez pas qu’elle s’ouvre à vous, car si vous ne lui plaisez pas, il est certain qu’elle vous donnera, ne serait-ce qu’une miche de pain.Xersaeï, c’est la mère au caractère dur, mais qui soutient de manière indéfinie. La scène est pour elle un exutoire car c’est une fois devant la foule qu’elle décide de s’ouvrir et de parler, danser et où interpréter des performances qui ont déjà fait pleurer plus d’un.e. C’est cette part de féminité cachée au plus profond de vous, celle qui n’hésite pas sortir dévêtue, celle qui a confiance et qui ose. Celle qui crie et s’oppose. Cette part de vous qui charme et ensorcelle le public, celle qui devine vos plus profonds désirs et les matérialise devant vos yeux. Celle qui vous excite."


Drags Queens & Club Kids

The Kûltt, le Consortium et des Babydrags de la scène lyonnaise se regroupent afin de travailler ensemble pour défendre un intérêt commun de tous, celui de pouvoir être.


Photo de Reine Mayr


REINE MAYR

COLLECTIF CONSOEURTIUM

Reine Mayr est fortement influencée par la mode, le stylisme et ne pourra jamais se présenter sans un concept complet. Business woman, semi-célébrité et future femme de personne, elle mettra en avant sa puissance émotionnelle ainsi que son charisme mondain avant de mettre en avant ses fantastiques (inb4 Ironie) talents de danseuse. Drôle, joviale, tendre et toujours présente, Mayr sera toujours de bonne compagnie, tant que vous ne mettez pas les pieds sur son canapé, ou confondiez le tiroir des cuillères et des fourchettes, ou bailliez sans mettre la main devant votre bouche ou -



Photo de Fleur Von Lear


FLEUR VON LEAR

COLLECTIF CONSOEURTIUM

En accentuant ses poils, en s’emparant des clichés de l’hyper masculinité et en adoptant un maquillage et une silhouette ultra féminine, Fleur Von Lear montre à quel point les canons de beauté du masculin et féminin imposés par notre société, en se mélangeant, créent un personnage absurde. Les genres devenus troubles, attirent et dérangent à la fois... L’absurde apparaît pour Fleur comme une auto dérision d’un personnage qui essaie de s’adapter à toutes sortes d’étiquettes de genre : comment plaire à tout le monde ?




Photo de Hippolyte Vendôme

HIPPOLYTE VENDÔME COLLECTIF CONSOEURTIUM

Je m’appelle Pierre Hippolyte Brouillet, Hippolyte Vendôme en drag. Faire partie du monde de la nuit n’a rien d’évident pour moi à la base, les interactions sociales n’étant pas particulièrement mon fort, mais c’est aussi le drag qui m’a permis de comprendre combien cette différence pouvait être accueillie, avec plus de bienveillance que je ne l’aurais jamais pensé. Esthétiquement, je suis particulièrement intéressé par les figures de méchant.es de films, dans lesquelles je me suis toujours retrouvé : des figures neuroatypiques qui ont quand même envie des feux de la rampe.


Photo de Le Chatelain

LE CHATELAIN

COLLECTIF CONSOEURTIUM

Sa mère est une lamproie, son autre mère une centrale nucléaire. Une partie de jambes en l’air aquatico-atomique, et ça y est la catastrophe remonte des abysses :Le Châtelain, hybride d’eau salée et de déchets radioactifs. Si vous pensiez voir débarquer une sirène à la voix suave et aux écailles scintillantes, FAITES DEMI-TOUR. C’est plus une session tri sélectif et fard à joues iodé sur fond sonore « bruit de baleine », qu’une belle arabesque écumeuse qui va vous tomber dessus. Avec le Châtelain, ce n'est pas l’homme qui prend la mer, mais le septième continent qui se dandine sur scène. Con-sœur la plus saturée d’arômes artificiels, le Consœurtium n’a toujours pas trouvé dans quelle benne le laisser !

Photo de Vazek



VAZEK

COLLECTIF THE KÜLTT


Membre du collectif, drag Rhône-alpins THE KÜLTT , Vazek n’est pas réputée pour faire dans la dentelle. Hystérique autant par ses looks que par ses performances Au Delà Du Réel.Vazek n’a plus rien à prouver : tsunami de cris à chaque apparition, folie amoureuse pour cette poupée aux talents incomparables, le cœur a ses raisons que la raison ignore.

Photo de Le Farfadet






LE FARFADET

COLLECTIF CONSOEURTIUM

Le farfadet, c’est un peu une boule d’émotions, un exutoire corporel intense et une endurance à toute épreuve. Situé entre personnages sombres/angoissants et plus doux avec une bonne dose de tristesse, il sait être versatile (mais pas que). Attention, jouet non recommandé aux enfants de plus de 18 ans.





Photo de Saphira

SAPHIRA

BABY DRAG INDÉPENDANTE

FILLE DE XERSAEÏ VON LEAR

Saphira est mon personnage drag, assez féminine j’ai une passion pour la mode et les couleurs (petite préférence pour le bleu sachant que c’est ma couleur préférée et celle du saphir dont est inspiré mon nom).

J’adore aussi le maquillage dans lequel j’exerce depuis deux presque trois ans de manière perso maintenant et pour lequel je fais aussi une formation cette année, créer fait partie première de ma personne et pouvoir créer avec les couleurs et jouer avec mon image, c’est ce que me permet cet art du maquillage et aussi celui du drag qui me permet aussi au passage d’exprimer ma féminité.


Photo de Trauma



TRAUMA

COLLECTIF THE KÜLTT

Née suite à un crash d’avion (Saigon- New York), dans le Vercors, Trauma fut la seule rescapée de cette tragédie, et a fait de la capitale des Alpes son royaume ! Reine Grenobloise, mais aussi Lyonnaise, Saigonnaise, Parisienne... Internationalement connue, pour ses performances ensanglantées et énergiques, elle traumatise autant les parquets de scènes que les cœurs ! Prends garde à toi !




Photo de Shay



SHAY

BABY DRAG INDÉPENDANTE

Shay l’expression de ma féminité. C’est un personnage complexe qui se construit en contre-courant des normes. C’est aussi une entité forte, “bad-ass” et sexy. Les performances de Shay sont très énergiques avec une touche de sensualité. La mode et le style sont aussi une part très importante dans mon drag. Que ce soit dans des looks confortables pour les performances ou encore plus habillés, Shay est toujours à la pointe des tendances.



Photo de Kirara

KIRARA

BABY DRAG INDÉPENDANTE

Kirara, c’est une déclaration d’amour au « je m’en fout ». L’expression de son art est un combat qu’elle mènera à l’épée ou au fusil d’assaut. Un pistolet dans une main, une clope dans l’autre, Kirara est une Androïde Milanaise farouche qui serrai prête à mettre le feu à une robe Dior « pour la culture » et le divertissement.

Une dizaine d’années sous les projecteurs, graphiste dérangé, Productrice en herbe, elle ne s’arrêtera jamais à ce qu’elle sait faire, parce qu’au final, tous les domaines sont bons à explorer pour rendre nos vies un peu moins chiantes.



Photo de Chanel

CHANEL

BABY DRAG INDÉPENDANTE

FILLE DE XERSAEÏ VON LEAR

Chacune d’entre nous est une personne qui se différencie par sa personnalité, son caractère, son attitude et son approche qu’elle a vis-à-vis des situations et des autres individus. Moi, je suis créative et ouverte, je suis une Drag dont la compagnie ne lasse pas. Sympathique et friande de contacts humains, je suis celle avec qui l’ennui et la tranquillité sont de vains. Peu influençable, je mène ma vie au rythme de mes principes et de mes valeurs morales. Artiste née, je façonne l’art afin de pouvoir exprimer un sentiment, une idée, une force, montrer la profondeur de la réalité, qui est la mienne.



Photo de Fraeka l'Ankou

FRÆKA L’ANKOÙ

COLLECTIF THE KÜLTT

Fræka venant de l’anglais « freak », j’ai voulu mettre en avant mon vécu et ma réalité de personne civile au travers de mon personnage. Du fait de ma neuroatypie découle une incompréhension de certains codes sociaux, une façon de fonctionner qui peut surprendre. Souvent qualifiée de bizarre, parfois malmenée à cause de ça, c’est ce qui a façonné la première brique de mon aventure drag. L’Ankoù est à la base un personnage folklorique breton. C’est l’incarnation de la mort, la faucheuse, le passeur d’âme. Il est important pour moi de me projeter dans un univers fantaisiste ainsi que de me rattacher à mes origines bretonnes. Se présenter en tant qu’Ankoù c’est se donner le courage d’affronter la mort, c’est aussi remettre en question le genre masculin qui lui est traditionnellement attribué. Je suis non-binaire et mon personnage est capable d’utiliser le genre comme quelque chose de fluide. En tant qu’individu, cette quête de compréhension de mon identité de genre a renforcé ma sensation de rejet, d’incompréhension face aux autres.



Lisez aussi : UNREAL by ENCODED DATA


Contact Neo Record :

https://www.facebook.com/neorecordlabel

contact.neorecord@gmail.com


Posts récents

Voir tout